1

 
LE CANCER

Sachez que le cancer n’est pas une "maladie," mais une condition pathologique de dégénérescence qui ne "s’attrape" pas, comme on nous le fait croire, mais plutôt que vous développez VOUS-MÊME.

Il ne vient pas comme un rhume, une grippe ou un virus. C’est VOUS QUI L’ALIMENTEZ, par une hygiène de vie contraire aux lois de la nature : environnement pollué, radiations de toutes sortes, malbouffe, cigarette, produits chimiques omniprésents (colorants, conservateurs, pesticides, engrais chimiques, etc.) y compris les médicaments chimiques (votre médecin ne va surtout pas vous dire ça !). Mais aussi les fours micro-ondes, ainsi que les cocottes minutes dont la température de cuisson est trop élevée, etc. etc.

Le cancer évolue, oui, mais ce qu’on ne vous dira pas, c’est qu’il peut "INVOLUER," c’est à dire régresser.

 

Le risque de cancer augmente avec l'âge, c’est bien normal pour une population qui mange mal. Autrefois les gens mouraient avant de développer un cancer car ils ne vivaient pas assez mal, ni suffisamment longtemps.

Il est donc normal que le nombre de cancers augmente avec l’âge et une population malade de mal vivre !

 

La mortalité par cancer est donc l’objet d'un débat stérile, sans que personne ne puisse jamais démontrer que le nombre de morts augmente ou régresse. Évidemment, ce nombre augmente aussi, à cause de notre "civilisation" qui encourage dans ses publicités la surconsommation de glucides (sucres et céréales), entraînant une augmentation de l'obésité et du diabète, facteurs de développement du cancer. Mais aussi de nombreux produits chimiques ajoutés dans la nourriture ainsi que l’Aspartame présent dans les boissons.

Notre “civilisation“ indiscutablement, incite beaucoup à la vie sédentaire qui favorise aussi le cancer.

 

Grâce à des traitements coûteux, on gagne des mois de vie en soins palliatifs, mais ces traitements produisent  des effets secondaires indésirables et des souffrances terribles pendant des années.

Combien de cancéreux utilisent de la morphine pour ne pas trop souffrir ? A tel point qu’après leur mort on entend dire que “ça vaut mieux pour lui, ou encore : au moins maintenant il ne souffre plus“ etc. etc. Combien de fois entend-on dire cela ?

 

Le cancer n’est pratiquement pas douloureux, c’est la médication qui amène les douleurs. Le Dr Shelton l’a très bien démontré en constatant qu’après avoir arrêté les médicaments en jeûnant, bien qu’après quelques difficultés dans les premiers jours, les douleurs disparaissent progressivement après une semaine.

 

Est-ce vraiment un “mieux“ pour les malades de vivre quelques mois de plus dans un état de délabrement qui rend impossible toute activité ? Est-ce vraiment une “victoire“ de la médecine ?

Une question demeure quand-même: l’industrie du cancer fait-elle vraiment du bien à autre chose que ses propres finances ??

On mesure les progrès de la lutte contre le cancer à partir des statistiques de milliers de patients.

Winston Churchill disait : il y a trois sortes de mensonges: les petits, les gros et… les statistiques !

 

Le docteur Linus Pauling, deux fois Prix Nobel (1901-1994), considéré comme l’un des scientifiques les plus importants de l’histoire a dit : la recherche sur le cancer est en grande partie une fraude. Les organismes de recherche sur le cancer ont délaissé leurs devoirs envers les gens qui les soutiennent.

 

Dr. Irwin Bross, ex directeur du Sloan-Kettering Cancer Research Institute (le centre de recherche le plus important du monde), a dit que: “Les affirmations exagérées des progrès sur le cancer viennent de, et ont été agréées par les mêmes personnes qui obtiennent les fonds fédéraux pour la recherche…

 

 

En 1948 déjà !!, Nixon annonçait que la médecine était "sur le point" de trouver un remède pour guérir le cancer... Un demi-siècle plus tard, Bruno Meili, directeur de "La Ligue Suisse Contre le Cancer" dit en public: "La recherche avance, mais les résultats ne sont pas aussi miraculeux que ce que disent les médias. Nous sommes à un point où nous pouvons espérer des révélations pour les années à venir. Mais il reste du chemin à parcourir" Notez bien: "des révélations" et non pas un remède et aussi: "pour les années à venir" ....!!!


 

2

 
 


En 2000, le Dr Seymour Brenner a souligné : En 1950, 50,6 % des cas de cancer général en sont morts.

En 1990, 49,7%... Donc moins de 1 % de progrès... Malgré plus de 40 milliards par an dépensé dans la recherche... Et ils disent: "la recherche avance"...???!

Petit calcul: s'il a fallu 50 ans pour 1% de progrès, il faudrait donc: 50 x 100 = 5000 ans ! pour obtenir 100% de chance de guérison...!!!! OK, il n'a pas précisé à quelle vitesse "ça avance," mais si vous êtes parmi les millions qui attendent ce "remède" je ne saurais trop vous conseiller d'aller voir ailleurs, si vous cherchez vraiment une solution...

Qu’est-ce qu’une TUMEUR ?

 

C’est relativement simple dans le principe, mais il y a une chose que la médecine n’a pas compris, c’est qu’une tumeur ne se développe pas d’une manière incontrôlée ou anarchique. La tumeur est similaire aux tissus environnant car elle est un stockage des toxines qui ne sont pas éliminées.

On trouve donc des tumeurs osseuses, musculaires, cutanées, etc. variant selon le genre de toxines et dans quel tissu elles se trouvent. Toutes les cellules ont la capacité de stocker toxines et nutriments, par l’intermédiaire de système lymphatique qui fait la liaison entre le sang et les cellules.

 

 

Les toxines sont dites endogènes quand elles sont générées à l’intérieur du corps (les résidus de combustion des cellules, comparable à la cendre dans un feu de bois), ou exogènes quand elles viennent de l’extérieur (pollution, cigarette, produits chimiques, pesticides, etc.).

Le corps a une capacité limitée d’éliminer ses toxines. Dès que cette capacité est dépassée, il doit les stocker quelque part. Une tumeur tout est simplement un STOCKAGE des toxines absorbées consciemment ou non.

 

Tant que la quantité de toxines générées ou absorbées ne dépasse pas la capacité d’élimination du corps, vous êtes en bonne santé. Dès que cette condition n’est plus remplie, vous commencer à construire la maladie.

 

La preuve est qu’il suffit de diminuer fortement leur ingestion, ou encore de jeûner et une tumeur commence à DIMINUER toute seule ! Comme l’ont déjà constaté tous ceux qui ont essayé le jeûne. Vous n’en entendrez pas parler, car la médecine fait barrage à ce genre de publication, persécute les naturopathes et bloque les médecines naturelles. En plus Google censure de nombreuses publications qui vont dans ce sens.

 

Plus rentable que Google: Le Cancer !

On pensait que le PDG le mieux payé du monde en 2015 était Sundar Pichai, le PDG de Google, avec 152 millions de dollars.

Il a été supplanté par le Dr Patrick Soon-Shiong, spécialiste du cancer ! qui a gagné 330 millions !!

En creusant un peu, on voit la vraie image de ce docteur: 2 dollars vont pour la recherche et 98 pour lui !

Au 3e trimestre de 2015, la société lui avait déjà payé 200 millions de dollars alors qu’elle n’a dépensé que 4 millions en recherche et développement !!!

 

La société NantKwest, qui lui paye ces revenus mirobolants pour la recherche ne dépense en fait pratiquement rien pour cette recherche, qui ne cherche de toutes façons pas dans la bonne direction.

Les chercheurs qui veulent vraiment faire des recherches sérieuses se voient couper les finances….

 

 

Il y a une véritable cabale médiatique et virtuelle contre les solutions naturelles. Par exemple, Internet Explorer, quand on clique sur un lien en relation avec une page alternative, avant de l’afficher il arrive que l’Internet Explorer donne un avertissement qui dit : “Attention, ce site peut être dangereux pour votre ordinateur, vous l’ouvrez à vos propre risques“ ce qui fait que l’internaute lambda n’ose pas ouvrir ce lien.

 

Les naturopathes et tous ceux qui tentent de publier des articles qui vont dans le sens de guérir le cancer se font censurer par les médias, Google et Wikipédia. Par exemple, tapez “prévention naturelle du cancer“ dans Wikipédia. Vous trouverez des articles intéressants, mais avec souvent une mention rajoutée par Google: “son efficacité n’est pas prouvée scientifiquement “ ce qui laisse planer un doute sur l’article….


 

3

 
De nombreux médecins ou virologues se ont expatriés sous la pression de l‘industrie pharmaceutique.

Par exemple :

Le Dr Mendelsohn, médecin pédiatre (USA) traité d’hérétique et interdit de publication après la parution de son bouquin : Ayez des enfants sains, malgré votre médecin.

Luc Montagnier (découvreur du VIH) s’est exilé en Chine à cause de la pression subie pour la recherche.

Le Prof. Duesberg (professeur émérite dans plusieurs grandes Universités des USA, meilleur virologue du monde et même prix Nobel) a été interdit de toute publication dans les revues médicales Américaines pour avoir douté de la théorie du SIDA. Sa santé mentale a même été mise en question.

Il est maintenant exilé en Australie.

Le Dr. Henri Joyeux (Médecin Français très connu) malgré qu’il ne soit pas anti-vaccin, a été récemment rayé de l’ordre des médecin pour avoir lancé une pétition simplement pour réintroduire le vaccin DTP obligatoire, en rupture de stock volontairement provoquée par l’industrie du vaccin, pour pouvoir lancer un nouveau vaccin 10x plus cher.

 

Quand un cancérologue parle d’un nouveau traitement qui prolonge la vie, il est crucial de bien se rendre compte d’une chose: Pour le patient, la question est de savoir quand il sera guéri autrement dit quand il pourra reprendre sa vie normale, comme après une grippe.

 

Le cancérologue a une vue toute différente: par son éducation, système médical et formation, son unique option (consciente ou non) est seulement de ralentir la croissance du cancer. On allonge donc la période de survie du patient, (souvent à peine de quelques mois), grâce à des traitements très coûteux bien entendu.

C’est ce qu’il a en tête lorsqu’il parle d’un nouveau traitement révolutionnaire

L’Abraxane par exemple, permet de faire passer la durée moyenne de survie des patients avec le cancer du pancréas de 6 à 9 mois, sans ni soigner ni guérir.

 

On prolonge donc la souffrance des malades, sans les guérir.

On donne l’illusion d’un progrès pour les malades, le prélude d’une amélioration future plus efficace, qui ne vient en général jamais. Si l’on est un peu réaliste, on s’aperçoit que ces mois en plus (qui se déroulent en général avec de la morphine sous perfusion dans un lit d’hôpital), ne consistent qu’à prolonger cruellement la vie des malades. Est-ce bien moral ?

 

Tout cela pour un coût financier absolument faramineux pour la société. Par exemple, plus d’un milliard de dollars sont consacrés chaque année par les assurances seulement pour l’Abraxane, une somme colossale qui pourrait fournir des traitements naturels à des milliers de personnes. Mais pour cela, il n’y a pas de budget prévu et encore moins de publicité !

 

Les philosophes et médecins d’autrefois avaient une grande exigence sur une bonne moralité car précisément la tentation a toujours été forte d’exploiter les souffrances des autres pour s’enrichir !

 

Le serment d’Hippocrate dit : “Premièrement ne pas nuire !“ On a donc réussi mine de rien, à créer un système qui nuit aux malades, les fait souffrir, tout en donnant l’impression de leur faire du bien… Bravo !

 

On dit que la médecine a fait de grands progrès. Si elle en avait réellement fait dans la bonne direction, malades, hôpitaux et pharmacies devraient aller en DIMINUANT, alors qu’il y en a de plus en plus et que les maladies sont de plus en plus graves et difficiles à soigner, Cherchez l’erreur… !

Allez donc visiter une maison de retraite pour les vieux si vous avez un doute...

 

 

Un médicament peut vous sauver la vie, bien sûr, mais si vous croyez vraiment qu’il peut vous guérir du cancer, vous vous préparez une belle désillusion.

Actuellement, la meilleure solution reste, et de loin, la prévention du cancer, ce qu’aucun médicament ne peut faire, quoiqu’on veuille vous faire croire.


 

4

 
 


La meilleure médecine est celle qui vous apprend à ne pas en avoir besoin

 

Voyons donc quelques vraies solutions : On lit souvent l’expression : “il se bat contre son cancer, mais en réalité il ne se bat pas: il a déjà baissé les bras quand il s’est remis dans les mains de la médecine.

Se battre c’est l’action de faire SOI-MÊME le nécessaire.

On ne peut pas le faire faire par quelqu’un. C’EST donc un vrai combat: il faut adopter un mode de vie anti cancer pour éviter de devenir encore une “statistique“ du cancer de plus. Cela suppose de manger le plus sainement possible: peu de glucides, peu ou pas de produits laitiers riches en hormones bovines, peu ou pas de viandes ou graisses surchauffées, peu de produits transformés, frits ou grillés, le moins possible de produits chimiques, additifs, colorants artificiels, etc.

 

S'exposer raisonnablement au soleil, permet d'optimiser la vitamine “D“ qui joue un rôle anti cancer majeur.

Avoir une activité physique, ou tout au moins marcher une heure chaque jour, diminue déjà de 30 % le risque de cancer. Faites de l’exercice physique, de façon régulière, évitez le plus possible les environnements bruyants, stressants ou pollués. Évitez de prendre l’ascenseur….

Privilégier les légumes et les fruits bio, locaux de saison, à consommer le plus possible CRUS (apprenez à “crusiner“). Si vous cuisez, préférez une cuisson douce à la vapeur, ou à l’étouffée (80°C maximum), qui préserve les nutriments fragiles comme les antioxydants, certaines vitamines ou les oméga-3.

Evitez l’acidose en réduisant vos apports de sel de table raffiné, de viande et en augmentant vos apports en minéraux présent dans les légumes. Bannissez votre micro-onde !!! Ou du moins son usage régulier.

 

Si vous le pouvez, essayez de vous installer à la campagne. En plus vous ferez des économies considérables sur le loyer, les loisirs, la nourriture et vous pouvez même cultiver un jardin potager.

 

Soignez-vous avec des plantes, ou des médecines douces. Savez-vous qu’en faisant un jeûne, une tumeur cancéreuse commence immédiatement à diminuer et finalement commencer à se résorber ?

De même qu’avec une cure de fruit d’ailleurs, mais cela prendra plus de temps.

 

Si vous passez progressivement à une alimentation crue, avec pour objectif d’arriver à un minimum de 50 % cru, vous verrez aussi votre cancer commencer à régresser. C’est cela “se battre“ contre son cancer. Et ce ne sera pas facile dans les débuts car il faudra se débarrasser de plein de mauvaises habitudes.

Conclusion, il n’y a que VOUS qui puissiez faire quelque chose pour éviter ou faire régresser la progression de votre cancer…

Aussi longtemps que vous pensez que quelqu’un d’autre peut vous soigner, vous perdez votre temps, votre argent et gâchez votre vie. Ceci est d’ailleurs valable pour toutes les maladies dites dégénératives.

 

 

ÉVITEZ le plus possible ce qui favorise le cancer:

1) Les produits chimiques (médicaments, aromates, colorants, etc.) Utilisez des produits Bio et naturels.

2) La cigarette (se passe de commentaires).

3) La pollution (essayez d’aller le plus souvent possible à la campagne ou en forêt).

4) Les fritures et grillades (les matières grasses surchauffées sont toxiques).

5) Les mauvais sucres, qui favorisent le développement des tumeurs et inflammations.

6) La viande, qui est parmi les aliments les plus toxiques (commencez dans un premier temps par supprimer les charcuteries et préférez les poulets, canards, oiseaux, etc. plutôt que la viande rouge).

 

Ne soyez pas trop drastiques dans les débuts (sauf en cas d’urgence bien entendu) car vous risquez de passer par des périodes de réajustement biologique trop difficiles à surmonter qui risquent de vous faire abandonner.

Plus vous arrivez à diminuer ces 6 points, plus la progression de votre cancer ou tumeur va diminuer.

 

Conclusion, il n’y a que vous qui pouvez éviter ou faire régresser votre cancer.

 

 

Visitez : www.sleemy.net